mardi 4 avril 2017

La Normandie et la Provence seront-elles solubles dans le Berry ?


Au moment où on lira ces lignes, nous aurons peut-être déjà mis le cap au sud, afin de rejoindre le Berry de Mme Sand ; dans le même temps, les vaucluso-phocéens Anna et Dominique auront, eux, pris la route du nord pour nous rejoindre. Le bivouac commun se fera ici. Notre retour aura lieu dans la journée de vendredi. On pourra toujours laisser des commentaires sous ce billet d'annonce, mais il est peu probable que je sois en mesure de les valider d'ici la fin de la semaine.

Sinon, sans bien savoir par quelle association d'idées probablement fortuite, il me revient que, en 1997, alors que nous nous trouvions en villégiature à Mortagne-au-Perche pour y signer l'achat de notre maison de l'Orne, l'un de nos amis parisiens avait eu l'élégante idée de téléphoner à l'Hôtel du Tribunal, où nous logions, pour commander (et payer, je suppose) une bouteille d'excellent champagne, qui nous fut donc gracieusement servie au moment de l'apéritif.

Comme on s'exprime sur internet : j'dis ça, j'dis rien…

8 commentaires:

  1. Mais vingt ans après, compte tenu de la meilleure connaissance des méfaits de l'alcool et du soin quasi filial que les lecteurs de ce blog ont de vous, vous risquez la bouteille de Vittel (à la rigueur, pour vous faire plaisir, je peux commander une eau de Vichy (je dis ça pour les bulles)).

    RépondreSupprimer
  2. "Didier Goux est un gros con!" Pardon, pardon, je ne le pense absolument pas mais l'idée que ce commentaire va peut-être rester jusqu'à vendredi mais fait rire. Bon séjour!

    RépondreSupprimer
  3. Crotte! Dans ma précipitation, j'ai confondu "valider" et "Répondre".

    RépondreSupprimer
  4. Heureusement que vous n'avez pas eu l'idée de vous présenter aux présidentielles, parce que tant le luxe tapageur de votre existence, que cette facilité désinvolte à susciter des dons en nature, s'ils correspondent bien aux usages de nos politiques en vue, ne vous en auraient pas moins complètement discrédité aux yeux du peuple souffrant, tel un vulgaire Fillon !

    RépondreSupprimer
  5. C'est ballot... je viens d'appeler, ils n'ont plus aucun alcool, vin ou spiritueux jusqu'à lundi. Ils n'ont pas été livré cette semaine.

    RépondreSupprimer
  6. Je vous rappelle que vous n'aimez pas le champagne...

    RépondreSupprimer
  7. Bien rentrés ! Mais je suis fatigué, et n'ai pas le courage, aujourd'hui, d'essayer de maîtriser la bête que je viens d'introduire à la maison, savoir un iMac tout neuf.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.