dimanche 30 juillet 2017

Cot, cot… Odette !


Comme les plus cérébralement déliés des commentateurs de ce blog l'avaient deviné dès hier, c'est le poulailler dont Catherine a fait l'emplette que découvrait Golo ; en pressentant la présence, à l'intérieur, des deux gallinacées rapportées de la jardinerie par la même Catherine. Puisqu'il s'agit de poules de demi-luxe, elles ont aussitôt été baptisées Odette et Nana, cette dernière étant la rousse, comme il se doit.

41 commentaires:

  1. Si elles réussissent à tenir le chat à distance, j'espère qu'il n'y a pas de renards dans le coin, ils n'en feront que deux bouchées. Quant au lion, je ne sais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, il y a des renards (notre vieille voisine, il y a quelques mois, a vu toutes ses poules égorgées en une nuit). Mais en principe ils ne rôdent que la nuit, moment où Nana et Odette sont enfermées.

      Supprimer
    2. ... et puis avec un bon 12mm à deux coups cela pourrait vous procurer quelques terrines intéressantes.

      Supprimer
  2. Puisqu'il s'agit de poules sensées donner des œufs, il devrait donc y avoir un coq parmi elles si je ne m'abuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un coq est nécessaire si on veut avoir des poussins. Mais, pour les œufs, les poules se débrouillent très bien toutes seules…

      Supprimer
    2. Ah! j'ignorais. On apprend vraiment des choses importantes chez vous en plein cœur de l'été !

      Supprimer
    3. Et non à un coq pour 2 poules, il les épuise à mort !

      Supprimer
    4. .. et si vous avez des voisins qui aiment dormir tard et qui sont adeptes du lancer de projectiles au petit matin, mieux vaut éviter le coq...

      Supprimer
    5. La remarque de Barbara Schreyer est très courante dans les milieux citadins. On n'imagine pas le nombre de diplômés de hautes écoles qui ignorent ce qu'est un oeuf et comment il est produit.

      Supprimer
    6. Quand j’étais élève en Terminale D, il y a longtemps, mon prof de Sciences Nat nous avait posé cette question : une poule vierge peut-elle pondre ? Les avis étaient partagés et je ne me souviens plus de ma réponse, mais, nous avait-il expliqué, l’œuf chez les oiseaux est l’équivalent de l’ovule chez les mammifères. Donc la réponse est : une poule vierge pond, comme une femme vierge ovule. Mais pour avoir un poussin, ajouta-t-il, il faut un coq.
      Posez la question à vos poules, je serais curieux de connaître leur réponse.

      Supprimer
    7. Catherine, s'était-elle seulement fait faire un certificat de virginité par son vendeur de poules ?

      Supprimer
    8. Mettre des poules vierges dans un enclos avec un chat, est-ce bien prudent ?

      Supprimer
    9. Si vous voulez insinuer que le chat de Diier pourrait n'être qu'un odieux matou, vous pouvez vous enlever cette idée de la tête. En effet chacun sait que Didier fait impitoyablement castrer ses chats et ses chiens, et c'est non négociable !
      Pour ce qui est donc de perdre leur virginité, les poules ne risquent rien !
      A moins que... mais non, ce serait trop horrible !

      Supprimer
  3. Le félin a l'air de regarder avec envie ces deux gallinacées.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que "Julie la rousse" aurait été trop populaire, et somme toute, beaucoup moins littéraire, mais tellement plus joyeuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde Julie pour le moment où Catherine en achètera une troisième (si elle est rousse, évidemment).

      Supprimer
  5. Ainsi elles répondent aux noms de Nana et d'Odette. C'est très bien. Mais qu'y répondent-elles au juste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles répondent “pouic ! pouic !” évidemment…

      Supprimer
  6. Vous avez eu une excellente idée en accueillant ces deux nouvelles amies.

    Les poules sont très intéressantes à observer et contrairement à ce que beaucoup de gens croient sont douées d'une intelligence remarquable.
    Leur langage comporte une bonne vingtaine de variantes qu'il est facile d'identifier, en fonction des circonstances. Vous pouvez leur parler et elles vous comprendront très bien.

    Une fois habituées à leur nouvel environnement ce sont des animaux très faciles à vivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Une fois habituées à leur nouvel environnement ce sont des animaux très faciles à vivre. »

      Mon portrait craché !

      Supprimer
    2. De plus, elle adorent qu'on les prenne dans ses bras et qu'on les berce ! C'est en tous cas ce qu'affirmait mon mari qui ne s'est jamais privé de bercer ses poules, jusqu'à ce qu'une belette, s'étant introduite dans le poulailler, ne les ait toutes égorgées !

      Supprimer
    3. C'est tout à fait vrai :enfant j'en avais élevé deux dès leur plus jeune âge. Au village j'étais le Fada qui promenait ses poules sur sa mobylette. Elles s'étaient attaché à moi comme à leur génitrice. Un jour j'ai dû m'absenter assez longuement. Elles venaient alors, sautaient sur le rebord de la fenêtre, s'installaient pour la journée et tapaient du bec sur la vitre comme pour m'appeler : en fait elles devenaient dépressives, neurasthéniques de par mon absence.
      Sinon je vois que Monsieur Bar et moi-même avons écouté la même émission.

      Supprimer
    4. Chez nous, nous mettions les poules en catalepsie : la tête sous l'aile avant de les bercer (ce qui n'est pas facile j'en conviens) puis nous les perchions sur une branche d'arbre : sortant la tête de l'aisselle, elles tombaient invariablement en nous faisant rire de notre petite victoire. Sinon, j'ai eu -par procuration- une poule sur un balcon à Paris : je crois en avoir appris qu'elles n'ont pas peur du vide et que, ne pouvant voler, cela ne les décourage pas de se lancer du huitième étage (à moins qu'icelle ne fût suicidaire, ce qui est également possible.)

      Supprimer
    5. Je n'ai pas la télévision, mais étant moi-même heureux propriétaire de poules, je consulte régulièrement quelques sites internet (pluriel ou pas ?) de façon à comprendre ce que j'observe.
      J'avais par exemple noté que les poules me regardaient plus souvent de l'oeil droit lorsque je me trouvais à proximité, quitte à se tordre le cou... La réponse obtenue sur internet est que cet oeil droit voit de près alors que le gauche est réglé différemment et dédié à l'observation de loin.

      Supprimer
    6. Alain Bar, c'est intéressant cette histoire d'yeux ! J'ignorais ça.

      Supprimer
    7. le gauche est réglé différemment et dédié à l'observation de loin...
      En fait ...
      Un animal prédateur a les yeux rapprochés et placés à l'avant de la tête afin d'assurer une vision convergente (sur la proie) et stéréoscopique. Le loup par exemple.
      Un animal qui est une proie, par exemple une poule, aura les yeux situés sur l'arrière de la tête afin de bénéficier d'une vision étendue et disjointe plutôt que stéréoscopique. D'où peut être la distinction près-loin ,mais pour le savoir il faudrait placer la poule dans un IRM. Justement, on est en train d'en fabriquer un: irm spécial pour les poules

      Supprimer
  7. Ça fait un peu 'jeu des 7 familles'.
    La famille des félidés.
    La famille des gallinacées.
    La famille des hominidés.
    Dans la familles des muscidés, vous devriez essayer la fouine.
    Juste pour voir.

    RépondreSupprimer
  8. Peut-être que vous en accueillerez une troisième, et que vous la nommerez Itzer.

    RépondreSupprimer
  9. Monsieur Goux,

    J'ai découvert aujourd'hui votre blog sur un article de Balavoine. Visiblement de droite, en le parcourant, mais avec des commentaires sur des livres, vu que vous avez vous même l'air d'être écrivain. Je fréquente peu les blogs, mais je suis toujours étonné qu'il n'y ait pas une page de présentation sur la personne qui l'écrit directement sur la page d'accueil. Les blogueurs seraient-ils autiste, en ne donnant pas un minimum d'informations basiques ?

    Comme dimanche 30 juillet 2017, vous avez écrit sur l'arrivée de poules dans votre jardin, qui sont importante pour vous, je peux le concevoir, je vous propose d'écrire aujourd'hui, ou un autre jour, un article un peu plus consistant pour vos lecteurs, si vous le voulez bien. Le sujet serait un résumé de vos lectures. À moins que vous avez déjà traité de ce sujet, dans ce cas, merci de me renvoyer à cet article.

    Combien estimez-vous avoir lu de livres depuis votre enfance ?

    Quels sont les trente livres qui vous ont le plus marqué, et que vous recommanderiez la lecture ? (Avec une petite phrase de la raison de ce choix).

    Quels sont les dix livres célèbres qui ne vous ont pas plus ? Avec une petite phrase de la raison de ce choix.

    Quels sont les dix auteurs qui sont le plus proche vos opinions sur la politique et la société ?

    Pourquoi avez-vous écrit des livres ?

    Combien vous faut-il de temps pour lire un livre de 200 pages ?

    Vous avez l'air de ne pas appréciez le communisme. Avez-vous lu Le Capital de Karl Marx ?

    Vous faites beaucoup d'articles sur l'islam, avez-vous lu Le Coran ?

    Personnellement, je ne suis pas un grand lecteur. Je n'ai lu ni Le Coran, ni Le capital par exemple. Je suis plutôt de gauche, tendance écolo, agnostique tendance athée, et vit à Lausanne, travaillant dans la logistique, ayant une quarantaine d'années. Dans mes maigres lectures, j'ai tout de même été marqué par Jules Vallès. Avez-vous lu l'enfant, le bachelier et l'insurgé ? Max Gallo, récemment décédé, en avait fait une biographie. Avez-vous, vous l'homme de droite, une opinion sur le personnage, tout en replaçant son combat dans son époque ?

    Par la suite, je ne pense pas revenir régulièrement consulter votre blog. Il y a tant de chose à lire sur internet, et ayant acheté le livre les 1001 livres qu'il faut avoir lu dans sa vie, j'ai de quoi être occupé jusqu'à ma mort. Le seul blog que je consulte régulièrement, c’est celui du journaliste suisse Pascal Décaillet. Parce que c’est un journaliste intransigeant, et d’une grande culture sur la Suisse, l’Allemagne et la France. La lecture de son blog devrait vous intéresser, car au milieu d’article sur la politique genevoise, il traite de la politique française notamment.

    Quant à Balavoine, je vous rappelle qu'il a été rendu célèbre par une chanson "Le chanteur", où il s'autocritiquait, lui et son statut de chanteur. Balavoine, un être de chair, d'os, ET de sincérité, comme il en existe peu.

    P.S, Si je vous parle un peu de moi, c'est uniquement pour que vous vous fassiez une idée du personnage qui vous propose d'occuper quelques heures de votre vie, loin de vos poules. Qu'elles me pardonnent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera tout ? Si vous avez d'autres exigences, surtout n'hésitez pas, hein !

      Supprimer
    2. Je suppose que M. Goux, tel qu'on a appris à le connaître (un peu) au travers de ce blog, s'est déjà mis à la tâche afin de répondre séance tenante et avec la plus grande diligence aux questions de M. Luca.

      Supprimer
    3. @ Luca

      Bizarre, cette demande que le bloqueur se présente, faute de pouvoir cerner vous- même sa personnalité et de d'étiqueter au préalable!

      Supprimer
    4. Rassurez-moi Monsieur Luca, vous habitez bien en Suisse mais vous n'êtes pas Suisse...

      Supprimer
  10. Comment expliquez-vous qu'un billet sur un tel non-sujet ("J'ai acheté deux poules") ait suscité autant de commentaires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et comment expliquez-vous qu'une élite telle que vous, se soit déplacée plusieurs fois pour un tel non-sujet ?

      Supprimer
    2. Le talent, mon cher, le talent…

      Supprimer
  11. Picorent elles du pain dur?

    RépondreSupprimer
  12. J'en conclu que chez vous, la poule est arrivée avant l'oeuf.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.