mardi 6 février 2018

Petit bonhomme de neige


Catherine est en train de faire de Charlus un authentique chemineux (j'ai manqué écrire cheminot, mais j'ai craint qu'on ne confondît alors mon Ch'ponk avec un planqué de la SNCF), et je trouve que la photo prendrait presque, pour peu qu'on ait la cervelle un peu épique, des allures de retraite de Russie.


Signalons aussi, pendant que nous sommes là, que l'animal, hier, a hérité un nouveau surnom, dû à un hirsutisme que l'on suppose provisoire, mais sans en être tout à fait assuré : Chewbacca. Nous avons pris à bord, bien adapté à la taille de notre vaisseau immobile, un chewbacca de poche.

23 commentaires:

  1. Je suis très étonnée que dans son cheminement en chemin vers "chemineux", votre esprit n'ait pas croisé "chemineau" en chemin, que nous devons paraît-il à Flaubert. Il est vrai que s'agissant d'un "vagabond qui vit de petites besognes, d'aumônes ou de larcins" cela aurait pu nuire à l'image de marque du Ch'ponk !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On croise aussi un chemineau chez Gaston Couté.

      Supprimer
    2. Et chez Kerouac (dans sa traduction du moins).

      Lise

      Supprimer
  2. Sacrée fourrure le toutou !
    Mais il est bien plus mignon que Chewbacca...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'ajouter une seconde photo où on le voit de plus près…

      Supprimer
    2. "Sacrée fourrure", il est vrai !
      Gageons que du temps de Flaubert ou de Couté on eût pu en faire de très mignons manchons pour que les belles dames n'aient point à sentir qu'elles eussent pu avoir froid aux mains !

      Supprimer
    3. Un subjonctif passé en entrée,un second en plat de résistance et un plus-que-parfait au dessert...mazette,comme vous y allez!
      De mon côté,comme je ne peux pas le permettre,je ne m'en sers que d'une main tremblante.

      Vendémiaire.

      Supprimer
  3. Ça fait un moment que je me demande qui Charlus regarde avec ses yeux plein d'amour ?
    Catherine où vous ?
    Parce que cette expression me fascine.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Catherine évidemment : moi, pas fou, j'étais resté au chaud à la maison.

      Supprimer
  4. ... quoique sur la deuxième c'est plutôt un regard soumis.
    Un accès d'autorité de Max la menace ? 🤣🤣🤣
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! Pardon Catherine, j'ai mal interprété ce qu'il vous disait, ce devait être :

      "Dépêchez vous chère maîtresse, de tirer mon portrait car je me gèle le postérieur"

      Hélène dici

      Supprimer
    2. Non, non, il faisait le fou dans la neige et je l’ai appelé le temps de prendre la photo. Pas de soumission chez nous, de la bonne éducation et obéissance c’est tout.

      Supprimer
  5. A propos de la "retraite de Russie" dont vous parlez: quand donc cessera-t-on, en français, de qualifier de "bérézina" une débâcle totale, alors que la bataille de la Berezina est considérée comme une victoire militaire de Napoléon ? (voir wiki ou équivalents).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donnez moi trente grognards comme ce brave petit bonhomme et je vous ferai traverser toutes les Bérézina du monde!

      Vendémiaire.

      Supprimer
    2. N'oubliez pas le traîneau, tout de même…

      Supprimer
    3. une victoire a la pyrrus comme on dit

      Supprimer
  6. Mais qu'il est adorable le nouveau redoutable gardien de la maison Goux !
    On devine déjà une forte personnalité, le regard droit dans la caméra. Et on sent qu'il va adorer se faire interviewer aux émissions littéraires du dimanche. Comment il va faire le buzz au 20 heures de BFM News en expliquant comment il a sauvé la vie de Didier en l'expulsant de son rocking chair juste avant que le frelon n'atterrisse...

    RépondreSupprimer
  7. " bonne éducation et obéissance"

    Et bien bravo à vous deux.

    Nous venons de passer un bon quart d'heure à essayer de faire entendre raison à notre Retriever qui voulait jouer dehors, impossible de parler entre nous, elle poussait des miaulements insupportables, jusqu'à ce que je l'enferme un bon coup dans le bureau.
    Son maître n'a pas pu tenir, il est allé la chercher et l'a laissée sortir sous la pluie.

    J'abandonne toute tentative d'éducation.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chiens n'en ont généralement rien à faire, de la pluie. Et puis, il avait peut-être envie de pisser, ce malheureux…

      Supprimer
    2. "Et puis il avait peut-être envie de pisser, ce malheureux"

      Non mais ! je ne m'appelle pas Bécassine, notre chienne est parfaitement libre dans ce cas là.🙂

      En réalité il y a le chat du voisin qui vient à une heure vie précise la narguer de l'autre côté du grillage et les aboiements peuvent durer longtemps. J'ai pitié du voisinage ... et de nous par la même occasion.
      Hélène dici

      Supprimer
    3. Ah, oui, les chats adorent faire ça : je viens m'asseoir tranquillement contre ton grillage et je regarde ailleurs en faisant mine de ne pas entendre tes abois furibards…

      Supprimer
  8. Il est trop mignon, votre gentil petit chien ! C'est vraiment super de nous faire part de ses émois dans la neige !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande s'il n'y aurait pas comme une infime trace d'ironie dans votre commentaire…

      (Mais non, que vais-je imaginer là ? Ce serait vraiment trop horrible !)

      Supprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.